Login Register
 
Email RSS Feed Twitter Facebook YouTube Google+

Final Fantasy II

Final Fantasy II (ファイナルファンタジーII, Fainaru Fantajī Tsū) est un jeu vidéo de rôle, développé par Square Co., Ltd., sorti sur Famicom (NES) en 1988 au Japon.

L’ambition humaine peut parfois être considérée comme surnaturelle. Lorsque l’on souhaite acquérir le pouvoir divin et contrôler les populations, il est impossible d’atteindre ses objectifs autrement qu’en pactisant avec le démon. Palmécia est l’empereur malsain et destructeur de l’empire du même nom. Ce tyran a réveillé d’anciennes magies obscures afin de semer le chaos et la destruction, son but étant d’asservir le peuple humain. Mais quatre jeunes orphelins — Firion, Maria, Guy et Léon — refusent de se voir imposer une domination aussi soudaine que malfaisante, rongés par la haine depuis l’assassinat de leurs parents par les légions de l’empereur. Voyant leur insoumission, Palmécia se met en tête de poursuivre les quatre survivants et de leur infliger une mort aussi violente que douloureuse. Grâce à l’aide de la princesse Hilda et du vieux sage Minnwu, ils parviendront à s’échapper. L’heure de la vengeance a sonné… Tout semble impossible et pourtant nos quatre orphelins vont réussir à soulever une rébellion contre l’empire, à laquelle viendra s’ajouter l’aide précieuse de personnalités expérimentées, tel que Paul, Gordon, Joseph, Richard, Cid ou encore le vénérable Minnwu.

Le gameplay de Final Fantasy II est assimilable à celui des jeux de rôle de son époque (série Dragon Quest, série Final Fantasy) et reprend dans les grandes lignes les innovations apparues dans le premier opus de Final Fantasy, notamment les combats en vue objective avec d’un côté les personnages joueurs et de l’autre les ennemis. Cependant, il propose également quelques différences importantes. Tout d’abord, les personnages jouables possèdent pour la première fois dans Final Fantasy un nom prédéfini (que le joueur peut toutefois modifier s’il le désire), ce qui participe à la création d’un caractère propre pour chaque personnage. Le système d’évolution est lui particulièrement original et ne sera que peu repris par la suite. Il n’y a en effet pas de gain de points d’expérience, et donc pas de niveaux pour les personnages. Les statistiques du personnage augmentent indépendamment les unes des autres, selon l’utilisation ou l’implication en combat de l’une ou l’autre caractéristique. Ainsi, un personnage qui subit beaucoup de dégâts voit son endurance (résistance physique) augmenter au terme du combat. Un personnage qui attaque beaucoup voit sa force augmenter. Un personnage qui lance de nombreuses attaques magiques voit son habileté dans cette discipline augmenter. Enfin, un personnage qui se bat à l’épée voit son niveau à l’épée augmenter, alors que celui qui se bat avec un arc augmente ses statistiques à l’arc. Parallèlement, les statistiques qui ne sont pas entraînées peuvent baisser. Ainsi, un personnage qui lance des attaques physiques mais jamais d’attaques magiques voit son habileté à lancer des sorts baisser. Le même système est appliqué pour l’évolution des sorts. Tous les sorts acquis sont à l’origine au niveau 1. Plus ils sont utilisés fréquemment, plus leur niveau (et donc leur effet) augmente. Ce système d’évolution très particulier demande un certain temps d’adaptation. Ainsi, la technique courante qui veut qu’on place les personnages faibles (petit nombre d’HP) en 2e ligne n’est pas applicable en permanence, sans quoi, en évitant les coups, le personnage en question verra son nombre d’HP stagner à un niveau faible alors que la difficulté du jeu augmente. Autre problème, l’évolution des niveaux de magie est tellement lente que la plupart du temps, les attaques magiques ont un effet dérisoire en comparaison des attaques physiques. Final Fantasy II marque aussi la première apparition du chocobo, volatile qui peut servir de monture pour se déplacer plus rapidement sur la carte et éviter les combats aléatoires.

Partager l'article sur:

Jeux-vidéo-consoles-Générique-468x60
2.2 Gaming 300x250

Leave a Reply

Current ye@r *

For spam filtering purposes, please copy the number 1276 to the field below: